SCOTT EVERINGHAM | THE NORTH IS AN OBSTRUCTED GATE | HUILE SUR TOILE  | 84" X 90" | 2015

                                                            SCOTT EVERINGHAM | THE NORTH IS AN OBSTRUCTED GATE | HUILE SUR TOILE  | 84" X 90" | 2015

PATRICK MIKHAIL MONTREAL PRÉSENTE “BREATHER” UNE EXPOSITION DU NOUVEAU TRAVAIL DE L’ARTISTE TORONTOIS SCOTT EVERINGHAM.

 

 

SCOTT EVERINGHAM

BREATHER

 

MONTRÉAL

DU 6 MAI AU 24 JUIN 2015

 

 

VERNISSAGE

VENDREDI LE 8 MAI 2015

DE 17H30 À 21H00

 

 

PATRICK MIKHAIL est heureux de présenter BREATHER, la nouvelle exposition du peintre torontois SCOTT EVERINGHAM. Pour cette 2e exposition solo chez PATRICK MIKHAIL et pour la première fois dans les nouveaux locaux de Montréal, EVERINGHAM nous amène vers de nouveaux horizons.

La nouvelle exposition de Scott Everingham, BREATHER, lui permet d’agir à la fois comme architecte et peintre, tout on exposant les choix et processus dans la création d’un langage visual. Les oeuvres de l’exposition sont, du point de vue d’un peintre, logique et digne de confiance, mais en même temps naïves et imparfaites. Les formes qui figurent dans les peintures d’Everingham proposent un monde aux allures chaotiques et étrangement statiques.  La simple marque de peinture agit simultanément comme outil de construction: l’ajout et la suppression d’impression d’objets architecturaux qui imitent des formes familières autour de nous tout en existant comme un moment dans le temps.  Le temps devient alors important, non seulement dans la creation des oeuvres, mais aussi pous sa capacité d’examiner la communication visuelle comme un outil de médiation.

Pour Everigham, peindre est une activité solitaire et ses intérêts reposent dans la production d’environnements fictionnels ayant un fort potentiel narratif. Avec cette nouvelle série d'abstractions, l'artiste révèle un théâtre en chantier ainsi que l'architecture précaire d'un monde en suspens.

Scott Everingham crée des environnements et mondes qui n’existent pas encore. Les espaces sont construites et démantelées comme si en un seul moment du temps où la vie et ses sous-produits sont créés par la peinture, plutôt que de la réalité qui leur est familier. Ce qui est au cœur du travail est l'interprétation de la croissance grâce à la collaboration entre l'espace assemblé, et la peinture comme outil viscérale utilisée pour le créer.

Un fort intérêt de l'artiste dans la fiction, et la nature de la fiction elle-même, permet au travail de se développer avec une impulsion contrôlée, souvent en s’appuyant sur la chance et l'erreur pour amener chaque peinture à l'achèvement. Chaque coup de pinceau est basé sur le précédant, et le travail progresse rapidement et sans retard jusqu'à qu’il soit terminer. Cette immédiateté est révélateur de la façon dont chaque tableau est mis en place: les différentes sélections de couleur et de coup de pinceau imitent le monde naturel et fabriqué, avec des résultats souvent utopiques et dystopique.

En créant des moments dans le temps qui ont une base construite et fragmentée, Everingham est libre d'explorer la matérialité de la peinture et les relations entre les marques et l'espace négatif, ainsi que la façon dont cette liberté est directement corrélée avec la fiction, en ce que tout est possible. En tant que tel, un spectateur peut aborder chaque peinture comme l'expérience, peut-être sans racines dans la familiarité, mais invitant une exploration dans les autres réalités et la claret.

Ayant complété des études de premier cycle à NSCAD, Scott Everingham est diplômé d’une maitrise en arts visuels de l’Université de Waterloo. Son travail fut exposé à la Powerplant, Toronto; à la Galerie Nationale du Canada, Ottawa; à la Galerie des Arts de Calgary ainsi qu’en Angleterre, aux Etats-Unis et aux Pays-Bas. Il fut trois fois finaliste pour le Concours de Peintures Canadiennes RBC en plus d’avoir récemment reçu une bourse pour l’Art Émergent du Conseil desArts de l’Ontario ainsi que celle du Conseil des Arts de Toronto. Son travail se retrouve dans les collections de la Galerie des Arts de la Nouvelle-Écosse, la Banque Royale du Canada, la Banque Toronto-Dominion, NBC Universal Television et dans plusieurs collections corporatives nationales et internationales.  Everingham vit et travaille à Toronto.